Qu’est-ce qu’on mange après l’entraînement !

On se demande souvent quoi manger après un entraînement. J’aimerais premièrement préciser que la plupart d’entre-nous s’entraîne dans le but de perdre du poids ou de se mettre en forme. On souhaite raffermir, découper, avoir plus d’énergie et perdre quelques petites poignées d’amour. Donc ces conseils sont principalement pour vous et non pour ceux et celles qui pratiquent un sport d’endurance ou de compétition (vélo, course, etc.). Si vous pratiquez un sport dans le but d’en faire une compétition ou de performer, il serait plus sage de consulter un professionnel de la santé qui regardera globalement vos objectifs afin d’élaborer un plan spécifiquement pour vous. Vous vous entraînez de 2 à 4 fois par semaine ? Vous êtes constant dans votre entraînement et motivé ? Vous devez certainement savoir que l’activité physique ne suffit pas pour optimiser sa santé. Il faut aussi adresser son alimentation pour avoir des résultats et les maintenir. Oui, ce que vous mangez après un entraînement aura un impact sur votre forme physique, votre récupération, votre énergie et vos résultats. Voici donc mon top 5 des recommandations après l’entraînement : #1 : Ne remplacer pas un repas par un shake ! Même si les sportifs l’utilisent, il faut savoir que le shake post-entraînement est consommé dans les 20 minutes suite à l’entraînement et que, dépendant du moment de la journée où l’entraînement a lieu, la collation ou le repas sera pris également. Donc, le shake est un ajout pour favoriser la récupération et non un remplacement ou substitut de repas. Le shake est un surplus de calories qu’on donne au corps et pour la plupart d’entre-nous, il n’est pas nécessaire d’en consommer un. #2 : Manger votre repas ou collation Peu importe l’heure, maintenant que nous savons qu’un shake n’est pas nécessaire après un entraînement lorsqu’on parle d’une perte de poids ou d’une mise en forme, priorisez votre repas ou collation avec des aliments nutritifs. C’est-à-dire, des macronutriments essentiels (protéine, glucide, lipide). Laisser faire les barres après entraînements bourrées de sucre et les repas déjà tout fait qui vous vendent l’idée « d’alternative santé ». Du poulet, des légumes et du riz ou votre yogourt avec des fruits, ça fait la job après un entraînement. Cela suffit à ré-énergiser et favoriser la récupération de votre corps. Retournez aux sources, il n’y a pas d’étiquette pour dire que ce sont des carottes sur un sac de carottes. Vous savez ce qu’il y a dans le sac et que ces aliments sans étiquette sont remplis de nutriments ! #3 : Consommer vos féculents dans les 4 heures suivant l’entraînement Vous voulez perdre un peu de poids ou simplement viser santé ? Choisir de consommer ces féculents dans les 4 heures suivant l’entraînement (riz, quinoa, patate douce et gruau d’avoine sont mes préférés). Ceci favorisera la récupération et votre corps utilisera ces féculents pour refaire ses réserves d’énergie. Attention, le plat de pâtes est révolu. Accompagnez plutôt votre repas avec un féculent, une protéine (œuf, yogourt, volaille, viande) et des bons légumes. #4 : Un shake après entraînement : choisissez la qualité ! Vous voulez absolument prendre un shake après l’entraînement ? Vous me promettez de ne pas sauter de repas ou de collation ? La qualité de votre poudre de protéine est importante. Nous trouvons beaucoup de sucre raffiné ou artificiel et des agents de conservation dans ces produits. De là pourquoi je préfère faire mes recommandations cas par cas. Toutefois voici mes recommandations pour les poudres de protéine :
  1. Choisir une « isolate de protéine » au lieu de la « whey »
  2. Prioriser la protéine de petit lait qui vient de la Nouvelle-Zélande
  3. Dans la liste d’ingrédients, éviter les produits qui ont une liste que vous ne pouvez prononcer
  4. Choisir le stévia comme sucre dans la liste d’ingrédient
  5. Avoir une bonne qualité veut dire que vous payez aussi le prix !
La plupart de ces produits auront quand même des saveurs naturelles et du sucralose dans leur liste d’ingrédients. Il est très difficile de s’en procurer sans ces agents. Une bonne option serait la gélatine hydrolysée. Vous pouvez lire sur le sujet via mon blogue : http://www.studiovsante.com/la-gelatine-une-alternative-sante-aux-poudres-de-proteine/ #5 : Qu’est ce que je mets dans mon shake ? Vous optez pour un shake et vous avez choisi une bonne protéine en poudre. Maintenant ajoutez-y du yogourt ou du lait (amande ou de vache biologique idéalement) et des fruits pour compléter l’apport nutritif que votre corps a besoin. Je préfère de loin cette option au jus de fruit. Beaucoup plus nutritif et santé sont les vrais fruits ! Vous pouvez préparer votre shake le matin et l’apportez avec vous. Normalement, le shake aura bon goût si vous le consommez dans la même journée. Véronique Tessier est une spécialiste de la santé globale, entraîneure certifiée au Studio Moov (www.studiomoov.com) et pratique dans le domaine depuis plus de 13 ans. Vous pouvez obtenir davantage d’informations sur ses services et sur la santé via son site internet www.studiovsante.com ou sa page Facebook professionnelle https://www.facebook.com/votresanteunepriorite/